La fleur conquise dans sa beauté oscille solitaire
dans la brise désinvolte.
Souffle, couleurs, brassent les saisons; courageuse indifférence à nos âmes errantes, tâtonnantes.
Le regard fixe l'instant exact de la fleur, hiératique piéta,
fleur, de la couleur à la couleur, j'attends l'ombre et c'est la nuit qui vient.
Fleur, temps éclaté au creux de notre désastre.
La défaite reste belle dans l'oscillation de la lumière.

Franck.